Galerie Belem

Aidan Salakhova



Aidan Salakhova est née en 1964 à Moscou. Elle est diplômée de l’institut d’Art d’état Surikov où elle continue d’enseigner depuis 2002. Depuis 1990 elle a eu plus de 30 expositions à Moscou, St Petersburg, New York, Berlin, Paris, Bakou et d’autres villes et aussi participé à plusieurs biennales à Venise .

Elle a été aussi, comme galeriste, une des figures les plus importantes de l’art contemporain en Russie.
Son œuvre sculptée et dessinée explore l’identité énigmatique et complexe de la femme aujourd’hui en jouant avec les codes de l'Islam et ses interdits tout en les détournant. Elle utilise un langage visuel poétique et archaïque qui prend source dans le vocabulaire décoratif des enluminures coraniques et des icônes byzantines. Dans le berceau de la culture d'Azerbaïdjan dont elle est issue, élevée dans une ère post-soviétique mais formée à l’art occidental, elle associe la tradition avec les combats du féminisme.

Ainsi le voile, accessoire symbolique récurrent devient la métaphore de l’âme des femmes, une caresse sourde qui révèle l’intériorité, la quête Spirituelle, en annihilant la charge de l’oppression et du patriarcat . Point de visages ni d’identité derrière le niqab. Au delà du camouflage, la chorégraphie délicate qui anime ses mains blanches en prière seule rend compte de l’universalité du geste, du recueillement, de la transcendance mystique dans la tradition des saintes baroques. Ses livres en marbre poli ouvrent leurs pages vierges et de la même manière neutralisent la loi, les règles, qui détruisent les vraies sensations et nous incitent à retourner à la vérité et à la volupté. 

 

Lorem ipsum dolor.

Sit amet consectetur.

Adipiscing elit.

Using Format