Galerie Belem

LAURENT SAKSIK

Né en 1962, Laurent Saksik entreprend des études de physique et de philosophie avant d’intégrer la villa Médicis en 1992. Il vit et travaille à Paris.

Dans ses derniers travaux et ses recherches sur et la science et la perception, Laurent Saksik révolutionne la technique et le statut du plasticien. Il a inventé un outil de création «Rrose» dont il est le seul utilisateur. Rrose est un algorithme de dessin paramétrique qui travaille à partir d’un fichier numérique (code Javascript). 

Il charge une image matricielle pour analyser la valeur de tous ses points de lumière. Il définit les paramètres : épaisseur, courbure, longueur et couleur du trait, nombres de crayon, vitesse du geste, facteurs aléatoires. L’intelligence artificielle de la machine se substitue à la pratique traditionnelle de l’artiste. Elle absorbe son âme, sa vision et ses références pour établir à son tour, dans l’univers de l’immatériel, un nouveau champ des possibles. Mais, le démiurge conserve sa gouvernance pour la sauvegarde et l’achèvement.

Rrose se situe entre deux mondes : celui d’hier, le patrimoine, celui de demain, les sorties digitales. Ainsi, la temporalité dans l’oeuvre est futur antérieur. Il repense de manière contemporaine, avec le numérique, comme nouveau système d’écriture, le génie mathématique et visionnaire de Léonard De Vinci. Ses créations fonctionnent comme des machines optiques, des pièges à lumière pour témoigner de la présence des fantômes transitoires. 

Les compositions de Laurent et Rrose se tissent comme une tapisserie, et dévoilent des visages, d’hommes, de femmes, ou d’animaux. A l’instar d’un système neuronal en action, les lignes s’excitent pour créer une unité. Les traits, où la main de l’homme n’est plus à l’oeuvre, se rencontrent, s’entre-coupent, se densifient et poursuivent les formes qu’elles laissent apparaitre.


 

Using Format